Cher.e.s ami.e.s, j’ai décidé aujourd’hui de publier une vidéo.
Je n’aurais jamais partagé cette vidéo si elle avait été publiée normalement sur You tube.
Et je ne vous montre pas cet argumentaire parce que je suis d’accord avec.
Non, je partage aujourd’hui cette vidéo avec vous parce que You Tube l’a censurée, sous prétexte que c’était une « fake news », sans autre argument que cette affirmation. 
On est d’accord ou on n’est pas d’accord avec ce que dit Jean-Jacques Crèvecoeur, auteur de ce contenu.
Mais qui êtes-vous donc, You Tube, pour décréter qu’une news est fake ou pas ?

Nos libertés sont attaquées, durement et salement. Et cela vient toucher quelque chose chez moi qui me pousse à réagir.

La dernière vidéo que l’auteur de ce contenu a publiée sur sa chaîne, qui pour l’instant est encore active (jusqu’à quand ?), indique dans la description un lien dropbox, public donc,  pour télécharger le contenu censuré par you tube.

J’ai donc téléchargé cette vidéo, et l’ai transformée en fichier MP3 pour pouvoir l’héberger ici, sur mon propre site, là où j’ai encore la liberté (jusqu’à quand ?) de décider de ce que je publie ou pas.

Voici donc le fichier audio.

Ce qui est en train de se passer est grave. Très grave.  C’est une atteinte à la liberté d’expression, et à la Liberté tout court.
Nous avons collectivement le pouvoir de dire NON à ces mesures liberticides.
Nous avons collectivement le pouvoir de montrer à ceux qui semblent avoir oublié que nous vivions dans une société démocratique, que nous avons un cerveau pour penser, nous exprimer et riposter.
Nous avons collectivement le pouvoir d’arroser l’arroseur, en partageant à grande échelle, et en donnant ainsi à ce contenu une visibilité qu’il n’aurait JAMAIS eue si You Tube ne l’avait pas censuré.
Et c’est peut-être bien la seule liberté qu’il nous reste. Alors, de grâce, ne nous en privons pas.
Une citoyenne en colère, ulcérée, exaspérée et inquiète,  mais certainement pas résignée ! 

Voici le lien pour télécharger le fichier natif de la video censurée (ainsi vous pourrez la charger vous-même sur vos comptes facebook et instagram).

Et si vous avez envie de reprendre tout ou partie de mon texte pour vos partages, allez-y !

Share This

Share this post with your friends!