Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Nov 23, 2017 in PROSE SENSORIELLE

Parole de Femme

20%. c’est l’écart entre le salaire des hommes et le salaire des femmes.

223000 : c’est le nombre de femmes, par an, en France, qui subissent des violences des hommes.

une tous les 3 jours : c’est le nombre de femmes qui meurent suite aux violences conjugales, en France.

800 millions :  c’est le nombre d’adultes analphabètes dans le monde.

Plus de 50% : c’est le taux d’analphabétisation des femmes en Asie du sud-ouest et en Afrique sub-saharienne.

 

Je pourrais en écrire encore plein comme ça, en particulier sur l’entrepreneuriat au féminin, mais plus j’écris, et plus je sens un malaise en moi, mélange de colère et de tristesse.

Affirmer et se battre pour l’égalité entre les hommes et les femmes, c’est vital pour l’humanité dans un monde où le bisounours n’a pas sa place.

Mais il y a également une autre bataille à mener. Non pas contre les autres, mais contre soi-même. Non pas contre les hommes, mais avec les hommes.

Cette bataille, c’est celle du principe féminin. Qui existe, tout comme le principe masculin, dans tout être humain. Notre société l’a délaissé. Nous sommes nombreux, hommes et/ou femmes, à avoir du mal à l’assumer.

 

 

 

 

Alors voici, quand ils se rencontrent, ce qu’ils se disent :

  • Je suis le principe féminin
  • Je suis le principe masculin

 

  • je cherche la paix et l’harmonie
  • je cherche le pouvoir, la conquête du monde

 

  • je suis l’intuition et l’émotionnel
  • je suis le rationnel et la matière

 

  • je suis l’écoute
  • je suis la force

 

  •  je suis le sens profond des choses, la spiritualité
  • je suis la réalité quotidienne, la concrétisation

 

  • je suis l’amour
  • je suis la sécurité

 

  • je suis l’eau
  • je suis l’air

 

  • je suis la terre
  • je suis le feu

 

  • je suis la lune
  • je suis le soleil

 

  • je suis la matrice, le réceptacle de la vie
  • je suis l’impulsion de la vie

 

toi, être humain, homme ou femme, tu as besoin de nous deux pour exprimer ton plein potentiel. Nous sommes nécessaires à ta complétude.

Une société juste et parfaite serait une société qui nous laisserait former un duo équilibré dans toute chose, dans chaque être humain, mais aussi dans chaque organisation collective.

Depuis quelques milliers d’années, tu as  laissé de côté le principe féminin.

Et je ne pourrai prendre, reprendre ma place que si tu me la laisses, toi le principe masculin, toi la force et la matière. En niant mon importance, tu te nies toi-même. En voulant m‘effacer tu t’effaces toi-même. Avoir peur de moi, c’est avoir peur de toi-même.

 

Pauline Dumail

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *