Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juin 5, 2016 in AROMATHERAPIE

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE AVEC LES HUILES ESSENTIELLES

Consultations Aromathérapie, Olfactothérapie et Fleurs de Bach

dans le Val d’Oise à la pharmacie Joly Jolly à l’Isle Adam

 

RISQUES D’ALLERGIES : A FAIRE AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION D’UNE HE

 

Avant d’essayer l’une des huiles essentielles proposées, il est recommandé de faire un test préalable sur la peau afin de déterminer une éventuelle allergie aux huiles essentielles. Pour cela, diluer1 goutte d’huile essentielle dans 1 goutte d’huile végétale. Appliquer un peu de cette préparation à la pliure du bras et masser légèrement. Laisser agir 10 minutes à 1 heure. Si vous n’observez ni inflammation, ni démangeaison, ni plaque rouge, vous pouvez utilisez cette huile sans crainte.

PRECAUTIONS GENERALES

· Ne pas utiliser les HE pendant la grossesse, l’allaitement, chez les enfants de moins de 3 ans et les personnes âgées.

· Les utiliser avec précaution chez les enfants de moins de 7 ans, les personnes atteintes d’épilepsie et en cas de problème cardiaque. Seul un médecin spécialisé en aromathérapie peut prendre cette responsabilité.

· Certaines huiles essentielles, bénéfiques sur des courtes périodes, peuvent se révéler nocives ou voir leurs effets s’inverser en cas d’utilisation prolongée ou massive. Il est donc impératif de toujours consulter un spécialiste pour l’établissement du diagnostic et l’appréciation de la gravité de la pathologie.

· Ne pas les mettre dans les yeux. Si, par accident, l’œil reçoit de l’huile essentielle, imbibez un coton d’huile végétale, celle-ci calmera immédiatement l’inflammation.

· Ne pas les laisser à la portée des enfants.

· Si, par mégarde, il vous arrivait de dépasser le gramme d’huile essentielle (HE) (1/2ml) en une seule prise, il convient de suivre les consignes suivantes

  • – Avaler 30 ml de n’importe quelle huile végétale (dilution). Les huiles essentielles ne se mélangeant pas à l’eau, il est dès lors inutile de boire beaucoup d’eau pour les diluer.
  • – Prendre 2 à 4 comprimés de charbon de bois (absorption).
  • – Dès les premiers symptômes digestifs (nausées, vomissements) ou nerveux (troubles de la parole, de l’équilibre, vertiges, incohérence), il faut envisager un lavage d’estomac dans un centre hospitalier proche.
  • – En cas de doute, téléphoner au Centre Anti-Poison pour obtenir des renseignements complémentaires

 

PRECAUTIONS ET CONTRE-INDICATIONS SPECIFIQUES

•  Certaines huiles essentielles sont dermocaustiques, c’est-à-dire qu’elles peuvent provoquer des brûlures de la peau. Ces huiles seront utilisées sur avis médical et toujours très diluées. JAMAIS à l’état pur. En voici la liste :

  • – HE Cannelier (feuilles, écorce) : peut provoquer de graves brûlures. Toujours diluer, à une concentration toujours inférieure à 5% grand maximum.
  • – HE giroflier
  • – HE sarriette
  • – HE thym vulgaire ct thymol
  • – HE origan (toutes les espèces sauf origanum marjorana, marjolaine à coquilles, très douce)

 

•  Certaines huiles essentielles sont particulièrement allergisantes :

  • – HE Cannelier (feuilles, écorce)
  • – HE giroflier (clou)

 

• Certaines HE sont irritantes. On ne les utilisera pas seules en diffusion atmosphérique, mais accompagnées d’autres huiles plus adoucissantes :

  • – HE verveine vraie
  • – HE verveine yunan (Litsée citronnée)
  • – HE lemongrass
  • – HE mélisse officinale
  • – HE Menthe poivrée (attention, peut vraiment piquer les yeux !)
  • – HE menthe des champs
  • – HE poivre noir (absolument pas intéressant en diffusion)
  • – HE gaulthérie couchée (absolument pas intéressant en diffusion)
  • – HE pin sylvestre : intéressante en diffusion à condition d’y rajouter d’autres huiles essentielles (les agrumes seront parfaits)
  • – HE eucalyptus globulus ou radiata : intéressante en diffusion à condition d’y rajouter d’autres huiles essentielles (les agrumes seront parfaits). Attention : peut provoquer des crises d’asthme chez les personnes déjà asthmatiques. On lui préfèrera alors un saro ou une ravintsara.

 

• Certaines HE sont photosensibilisantes si on les applique en voie interne ou en voie cutanée.  En diffusion, les molécules photosensibilisantes ne passent pas dans l’organisme. Il s’agit de toutes les essences, c’est-à-dire, toutes les expressions de zestes d’agrumes (les molécules photosensibilisantes ne passent pas non plus dans les procédés de distillation) :

  • – Essence de citronnier
  • – Essence de mandarinier
  • – Essence de bergamotier
  • – Essence de pamplemoussier
  • – Essence d’oranger doux
  • – Essence d’oranger amer

 

• Toutes ces essences peuvent également provoquer des irritations cutanées à l’état pur.

 

Les réflexions dispensées ici ne peuvent en aucun cas se substituer à une consultation chez un médecin ou un pharmacien qu’il vous revient de contacter pour votre suivi.

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *