Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Sep 20, 2015 in BIODIVERSITE

SOMMET DES CONSCIENCES – JUILLET 2015 – PARIS

 

Le 21 Juillet 2015, à Paris, le sommet des Consciences s’est réuni au CESE. Cette initiative de Nicolas Hulot, prise en sandwich entre les sinistres événements du 7 février 2015 et la COP 21 pour le changement climatique programmée à la fin de l’année, n’est pas le premier sommet des Consciences organisé sur notre Planète, mais c’est le premier dans notre pays, et c’est également le premier, qui, grâce aux technologies modernes, est accessible à TOUS.

Il vous suffit d’une connexion internet, et de trouver 9 heures de disponibilité dans votre vie, pour vous joindre à cette réflexion planétaire sur l’avenir de notre Terre et de l’Humanité. C’est par là : https://www.youtube.com/watch?v=Rt8xWYWMPkY&list=PLX5mz0aKu9hxx5V9BYbJRFEhKVoXvg4_u&index=1

En ce qui me concerne, j’ai pris ces 9 heures, ce cadeau, ce privilège, et j’en ressors avec une envie encore plus forte et viscérale de m’engager VRAIMENT.

 

Why do I care ?

How do I care ?

What can we do to care ?

 

En voici un condensé, à travers le prisme de mon regard. Les discours qui m’ont le plus touchée ou marquée sont indiqués dans la trame du temps pour que vous puissiez les visionner facilement.

 

Enfin, vous trouverez dans ce résumé un condensé de petites phrases au miel, au chocolat, et parfois au Vitriol.

Très beau discours d’ouverture de Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Video 1 : à 6min ***

 

« Non pour défendre nos ressources ou nos territoires, mais pour défendre notre âme et notre humanité »

 

« Le capitalisme non régulé, les avancées de la science sans conscience créent un esclavage moderne dont les chaines invisibles sont redoutables. Elles excluent l’homme dans une illusion qui fait que pour beaucoup, il vaut plus par ce qu’il dépense que ce qu’il pense, dans cette illusion qui détruit son intériorité »

 

« Les êtres déracinés n’ont guère que deux comportements : l’inertie de l’âme ou l’explosion par la violence »

 

« Aucune responsabilité collective ne peut se bâtir sur des irresponsabilités individuelles »

 

Leo buscalia : « le monde est rempli de possibilités. Et du moment qu’il y a des possibilités, il y a de l’espoir. Nous pouvons seulement perdre espoir lorsque nous refusons de voir les possibilités. »

 

François Hollande, Président de la République Française

« La laïcité, c’est de permettre à toutes les convictions, à toutes les religions, à toutes les philosophies, aux croyants comme aux non croyants, de participer à la réflexion commune. »

 

Irina Bokova, Directrice Générale de l’unesco

« Ce ne sont pas seulement les accords économiques et politiques qui sont importants pour la paix et le développement, c’est plutôt la solidarité intellectuelle et morale qui doit être la base de notre recherche pour la paix. Le climat, c’est aussi la paix et le développement, durable »

 

 Nicolas Hulot

« L’unité du monde n’est pas une option, elle est une condition si nous voulons affronter les enjeux que nous avons à résoudre en ce début de siècle, mais la condition de l’unité, c’est d’abord le respect de sa diversité. »

« La planète peut se passer de l’humanité, mais l’humanité ne pourra pas se passer de la planète. »

« Que le fatalisme des uns ne développe pas le fanatisme des autres »

 

Sa sainteté bartholomé 1er, patriarche œcuménique de Constantinople

« Sortir de l’égoïsme dans lequel l’inertie de nos habitudes nous fait tomber et découvrir la sobre liberté que nous apporte la conversion du cœur. »

 

Son éminence le cardinal Turkson, Président du Conseil Pontifical pour la justice et la paix, principal auteur de l’encyclique

« Prendre des décisions directes pour inverser la tendance du réchauffement climatique nous permettra d’éliminer la pauvreté mondiale. Mais il faut affronter les deux problèmes à la fois, la réduction des émissions polluantes et le développement des pays et des régions les moins favorisés. Une réforme de cet ordre serait courageuse et elle ne sera possible que si nous cherchons d’autres façons d’envisager l’économie et le progrès. Rétablir le contrôle sur l’économie et la finance. La route est difficile et périlleuse et les pays développés devront être humbles, sobres et accepter des sacrifices pour partager l’abondance qui leur a été donnée et pour que la terre reste notre maison. »

 

Rabin David Rosen Directeur International des affaires interreligeuses de l’American Jewish Committe

« Le changement climatique n’est qu’un symptôme de la maladie dont souffre l’humanité. »

 

Pr Abdou Filaly Ansary Directeur de l’Institut pour l’étude des Civilisations Musulmanes université aga Khan

« Il y a quelques décennies, la majorité des nations a pu s’accorder sur une déclaration universelle des droits de l’homme dont la promulgation a constitué un tournant majeur dans la constitution de l’histoire politique de l’humanité. Je me demande s’il n’est pas temps de penser à une déclaration universelle des devoirs de l’homme. »

 

Pr Tu Weiming – Alliance InternatIonale Confucéenne Ecologique, Chine

« Le spiritualisme peut nous aider à approfondir la relation intellectuelle que nous avons avec notre environnement. Penseur confucéen du 11ème siècle : le ciel est mon père, la terre est ma Mère, et même une toute petite créature comme moi est intime avec l’un comme l’autre parce que mon corps tout entier ressent l’univers, tous les êtres humains sont mes frères et sœurs et toutes les choses sont mes compagnons de vie. »

 

Marina Silva : ancienne sénatrice de l’Etat d’Acre, Brésil, ancienne ministre de Lula

« Toutes les couches des populations des pays à hauts et moyens revenus dans le monde doivent faire leur part dans le changement de comportements individuels et collectifs qui sont à la base de ces modèles intensifs de consommation de carbone. »

 

Muhamad Yunus, fondateur de la Grameen Bank, Bangladesh

« Le chômage est créé de façon artificielle. Les êtres humains ne sont pas nés pour travailler pour quelqu’un d’autre »

 

Nandita Krishna Directrice de la fondation C.P Ramaswami Ajiar, Directrice et Fondatrice du Centre d’Education à l’Environnement, CPR, Inde

« A moins que l’on ne voit des signes sacrés de la divinité dans chaque être vivant nous ne comprendrons pas quel est notre rôle et notre devoir »

 

PR Andrea Riccardi : fondateur de la communauté Sant Egidio, Italie

« La crise du climat est un drame, mais c’est aussi une opportunité pour les religions et les Consciences. L’atmosphère est commune mais les religions parlent de cieux. Seront-elles capables de parler sous les cieux et dans les cieux de l’atmosphère et du destin commun de l’humanité ? Les religions doivent retrouver dans leurs profondeurs les motivations réelles pour enseigner et fonder une conversion écologique. On ne peut pas être serviteur de Dieu et des Hommes sans être serviteur de la Création. »

 

Vandana Shiva : altermondialiste, Inde

« C’est la compassion qui fait de nous des Hommes »

« Le sol est capable d’absorber 10 gigatonnes de carbone si nous faisons une agriculture biologique »

 

Trinh Xuan Thuan, astrophysicien, US

« Dans tout le système solaire, la terre est la seule qui héberge la vie. »

« Notre univers a été réglé de façon extrêmement précise pour que la conscience émerge. Nous sommes poussières d’étoiles, nous partageons tous la même biologie cosmique, nous sommes tous frères et sœurs, nous portons tous les mêmes atomes. Nous sommes les frères des bêtes sauvages. Nous jouons un rôle très important, celui de donner un sens à l’univers. Si nous nous autodétruisons, nous créons du non sens dans l’univers. C’est notre changement intérieur qui va apporter un changement extérieur. Nous portons en nous cette responsabilité de protéger la terre et le cosmos »

 

Mme Susan George : Présidente d’honneur d’Attac

Produits dérivés sur le climat : le monde de la finance spécule sur le climat…

« 90 entreprises sont responsables de plus de 60% de toutes les émissions dans le monde. »

« Le monde croule sous l’argent, mais il est concentré dans de moins en moins de poches et n’est pas redistribué »

 

Jean-Luc Fauque : Président de la Confédération des Suprêmes Conseils Européens du Rite Ecossais ancien et accepté

« La Confédération des Suprêmes Conseils Européens du Rite Ecossais ancien et accepté est une branche de la Franc-maçonnerie. Il s’agit d’un rite initiatique traditionnel qui fonctionne de la même manière qu’un ordre monastique, c’est-à-dire avec des valeurs, des déclarations de principe, et un règlement. Son objet est de construire un pont entre la transcendance créatrice du monde et l’Homme. Ce sont des Hommes qui se posent la question : d’où je viens, qui je suis, et où je vais ?

L’état de conscience que le maçon écossais acquiert dans son initiation traditionnelle fait de lui un serviteur des projets écologiques »

 

Sœur Chan Khong : représentant la communauté du thich nhat hanh ***

52ème minute de la deuxième partie

« Envoyer un peu de tendresse aux écologistes que vous êtes. Je dois toucher ma paix avant de faire une décision, afin de la prendre en profondeur. »

Ce n’est pas tant le message qu’elle délivre qui est percutant que la manière dont elle le porte, car le fond du discours, s’il est intéressant, est très semblable à ce qui a déjà été dit. Mais elle apporte une paix et une tendresse inégalées jusqu’alors dans ce sommet, qui donnent une autre dimension aux mots prononcés.

Livre : ce monde est tout ce que nous avons

 

Dominique Lang : aumônier de Pax Christi, auteur du blog églises et écologie *** 1H34 partie 2

« A quelques jours du sinistre anniversaire d’Hiroshima Et Nagasaki, je me demandais si les gens qui avaient décidé de faire tomber ces bombes le matin vers 8h ou 9h, pour être sûr que tout le monde soit levé, et pour qu’on soit sûr de bien vérifier les effets de la bombe sur des populations civiles, avaient fait ça en conscience. »

« Une des choses qui nous rassemble tous dans notre diversité, c’est que nous avons une grande communion d’hommes et de femmes dans toutes nos traditions, toutes nos spiritualités, toutes nos cultures, de gens qui ont donné leur vie pour défendre les plus pauvres, pour défendre un coin de forêt ou défendre des populations contre des projets dangereux. »

« La question à se poser avec ce sommet de la Conscience est : Le bien que nous voulons défendre en conscience est-il bien un bien commun, et non pas un bien pour certains ?

Je ne suis pas sûr que la paix soit un bien commun. C’est un combat qu’on doit mener et qu’on doit reprendre sans cesse. Notre air, notre eau, notre terre, les liens de nos familles, les liens que nous pouvons tisser les uns avec les autres sont des biens communs. »

 

« On n’a pas la même conscience quand on a 80 ans, 60, 40 ou 20.

Dans chaque génération, il y a des sages et des prophètes. Chacun doit avoir sa place. »

« Nous avons tous besoin d’avoir un lieu personnel, pour pouvoir travailler cette cohérence entre ce qui est prophétique et ce qui est sage. »

 

Salgado photographe brésilien, co-fondateur de instituo terra, brésil-France *** 1H06 Partie 2

Un discours vibrant et criant de vérité

« Il n’y a qu’un seul être sur cette planète capable de transformer le dioxyde de carbone : ce sont les arbres. Un retour à la nature est nécessaire. Nous devons reconstruire notre forêt. Avec la solidarité, on peut tout faire. »

« Le problème le plus important ce n’est pas d’aller dans des discussions bureaucratiques et techniques. C’est d’essayer dans cette COP 21, qu’on revienne vers la planète. On n’invite pas les paysans à ce genre de réunion, il faut les inviter, les gens de la Terre il faut qu’ils soient là. On peut capturer notre carbone, on peut le faire. Si les Etats le veulent, si les entreprises le veulent, si les communautés le veulent, on peut le faire. C’est ça la partie la plus importante, c’est ce retour vers la planète. Seulement la terre peut nous sauver. Pas la haute technologie. »

 

Swami Amritasvarupananda : représentant d’Amma, Inde

« La spiritualité, ça veut dire être reliés entre nous, connectés, tous ensemble »

 

Cheikh Khaled Bentounes : guide spirituel de la confrérie Soufie Alawiyya, Algérie

« Quand la raison déraisonne, la conscience déménage. Tout est écologique, tout est vivant. Il n’y a pas si longtemps, le mot spiritualité ne pouvait être évoqué dans des lieux comme celui dans lequel nous sommes aujourd’hui, dans cette maison du peuple. C’était inimaginable. Et pourtant, c’est fait… »

« il y a des plantes magiques qui ont été préparées peut-être pour cette époque de réchauffement et qui peuvent peut-être nous aider… »

« Dans un monde où nos jeunes aujourd’hui partent pour mourir ou tuer d’autres jeunes parce que pour eux ce monde n’a plus de sens. Donc ils veulent le précipiter aux enfers. Ils rêvent d’un paradis céleste, et ils brûlent ce paradis terrestre qui nous a été remis à chacun d’entre nous. »

 

Paul Watson : co-fondateur de Greenpeace et fondateur du seashepperd

« Les océans sont le système qui permet à la planète Terre de vivre. »

 

Mme Patricia Gualingua, représentante des relations internationales du peuple originaire Kichua de Sarayaku, , Equateur

« Il n’y a qu’une seule spiritualité, avec différents visages. »

 

Mme Valdelice Veron porte-parole du peuple Guarani Kaiowa, Bresil

« Nous ne sommes pas des êtres folkloriques, mais des êtres vivants. »

«  Je demande aux instances internationales la reconnaissance des crimes contre les générations futures, l’écocide, crimes de destruction partielle ou totale des écosystèmes d’un territoire spécifique »

 

Mme Mary Robinson : Présidente de la Fondation Mary Robinson – justice climatique

« 0 carbone, 0 pauvreté. Un financement international est indispensable, non pas une assistance, une aide, mais plutôt une reconnaissance mondiale du fait que les pays riches ont construit leur prospérité sur les carburants fossiles et sur une utilisation non durable des terres agricoles, et qu’il faut aujourd’hui que leurs leaders trouvent une façon plus durable de développer leur société sans émissions de gaz dangereux. »

«  Le 1er janv. 2016, les objectifs du développement durable deviennent le nouvel agenda du développement pour notre monde. J’ai moi-même 5 petits-enfants qui auront environ 40 ans en 2050 et ils vont partager la planète avec 9 autres milliards de personnes. Et j’espère qu’ils regarderont vers l’arrière sur les 35 dernières années, et diront « Dieu merci en 2015 ils ont fait quelque chose à Paris pour changer la tendance »

 

Sénatrice Loren Legarda championne des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophes et l’adaptation aux changements climatiques en Asie et dans le Pacifique – Philippines

« Le défit principal que nous allons devoir combattre pour faire face au réchauffement climatique et à ses effets est notre propre indifférence, notre propre apathie »

 

Hiroo Saionji Président de the world peace prayer society, Japon

« Pour avancer dans la situation à laquelle nous sommes confrontés, la réforme de la conscience de chaque individu et le fait de pouvoir prendre l’humanité dans son ensemble comme preneuse de décision, il faut que le développement ne réponde plus à l’avidité humaine. Au lieu de se concentrer sur les richesses à l’extérieur, nous pouvons assurer une vie riche en nous assurant les accès à des ressources interminables : compassion, joie, vitalité. »

«  Lorsque le monde des individus qui se sont réveillés augmentera au-delà de la masse politique, on sera en mesure de résoudre la plupart des problèmes auxquels nous sommes confrontés »

 

Zhang Zhang : une séance de violon pas comme les autres. 3H48 **** vidéo 2

Je ne sais pas si c’est parce que mon grand-père était violoniste, mais les instruments à corde me touchent particulièrement. Regardez cette femme très belle empoigner son violon, regardez la grâce et la puissance de ses gestes, regardez comme la technologie de la vidéo a du mal à suivre la vitesse de sa main, et écoutez la magie des sons en stéréo (stéréo du violon, je précise). Ecoutez aussi son discours sur cet instrument, qui par la transcendance d’un artiste luthier, a donné une voix à un arbre, discours qui m’a émue aux larmes.

 

Discours de clôture de Nicolas Hulot : 4h02

 

Mme Ségolène Royal, Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie

« Le défi climatique n’est plus un fléau mais une chance, une chance de développement, une chance de créativité pour les responsables politiques de dépasser leurs clivages, une chance pour les acteurs économiques qui les pousse à innover et à créer des emplois, une chance pour les territoires qui y trouvent de nouvelles sources d’excellence, de démocratie et de mobilisation. »

 

Laurent Fabius Ministre des Affaires Etrangères et du Développement International

« Une erreur, et vous ne l’avez pas commise, serait de séparer ces deux espaces que sont les consciences et les gouvernants, alors que la solution se trouve dans leur rapprochement, dans leur communion. La conscience est nécessaire, elle est le terreau qui permet de faire tout croître, mais ce sont les gouvernements qui le moment venu prendront les décisions, le 11 décembre 2015. Les consciences, en s’exprimant par des milliards de voix, donneront aux gouvernants l’énergie et le courage de prendre les bonnes décisions. »

 

« A la cop21, le texte qui ressortira des débats et sera voté le 11 décembre devra emporter l’unanimité des 196 parties. Il faut que d’ici le mois de décembre, notre travail commun soit de plus en plus actif. »

 

« Pourquoi les éléments du succès sont-ils réunis ? Parce qu’il y a la science, la conscience, la confiance, et la circonstance. Nous n’avons pas le droit de ne pas réussir. »

 

Video réalisée par le groupe Bayard , très jolie, sur le sens de l’avenir : 4H50 ***

L’Amour est la seule solution que les humains ont pour continuer à vivre sur la Terre

 

Sont également intervenus :

Kofi Annan

Michael Higgins Président Irlande

Albert II de Monaco

Rigobert Minani-Bihuzo Directeur du réseau des Centres Sociaux Jésuites en Afrique, RDC

Maitre Zhang Gaocheng : association Taoiste chinoise

Révérend Takayuki Ashizu : Grand Prêtre du temple Munakata, Japon

Ghayth Abduldjabbar Abdullah Al-Tameemi fondateur du Centre pour la Diversité Raciale, Religieuse et Culturelle, Irak

Mahamandeshwar Swami Avdeshanand Giri : leader religieux du Mouvement Hindu Dharma Acharya Sabha, India

Rev Fletcher Harper : Directeur de Greenfaith, US

Enrik Madsen : PDG DNV-CL

Albert Tevoedjeré

Mgr Nathan Kyamanywa Evêque de Bunyoro Kitara, Ouganda, les évêques des arbres

Dr Vinya Ariyaratne : Directeur du Mouvement Sarvodaya Shramadana, Sri Lanka

Mme Alina Saba : Défenseur de l’environnement, Népal

Mgr Frédéric Shoo : fondateur du mouvement luthérien pour l’écologie en Afrique, Tanzanie

Nigel Savaje, Président de Hazon, US

Ahmed Abbadi secrétaire général de la ligue des Oulémas, Maroc

Omar Abdi Directeur Exécutif Adjoint de l’UNICEF

Ms Elis Shafak auteure, Turquie

Dr Rajwant Singh Président d’ecosikh, US

Grand sérigné Abdou Aziz et M.Abdoulane Wayne, Représentant les communautés Mourides et Tidjanes du Sénégal

 

En conclusion de ce sommet, que dire sinon que chaque individu a une responsabilité et un rôle à jouer dans le présent et l’avenir de notre monde, et que le tout est plus que la somme des parties.

Pauline Dumail

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *