Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Nov 1, 2011 in PROSE SENSORIELLE

Automne 2011


Elle est à maturité. Sublimée par le soleil étincelant, plus bas dans le ciel que cet été, plus frais, et éclairant les jours moins longtemps.

Elle offre une vue d’ensemble châtoyante et belle. Des verts clairs se fondent dans des verts plus foncés. Des beiges et des bruns discrets et opportuns soutiennent toute son architecture. Un jaune d’or l’éclaire, et lui donne une puissante aura.

Sa jeunesse est derrière elle, c’est vrai, mais elle est encore si belle. Parfois même, elle est insolente. Par ces tâches de rouge flamboyant, elle éclate de rire franchement, généreusement, mais jamais vulgairement.

Elle est au point culminant de sa vie. Son passé fait d’elle ce qu’elle est aujourd’hui : sérénité, plénitude et nostalgie. Elle s’assume avec grâce. Mais quand on s’approche d’un peu plus près, on découvre des imperfections. Des signes de vieillesse apparaissent. Elle est moins charnue. Et tout ceci vient brutalement. Tout-à-coup, elle perd une multitude de feuilles, qui l’entourent encore pour un moment d’un chaleureux tapis jaune et flamboyant.

Les feuilles qui lui restent se flétrissent, se froissent, se rident. Et ses branches se dénudent, perdant de plus en plus de terrain face au temps qui passe. C’est angoissant, c’est difficile à accepter, et c’est inéluctable.

Mais l’hiver apportera aussi son lot de petits bonheurs et de choses belles. pourquoi être triste ? profitons de ces instants magiques, de cette trêve de la Toussaint et de ce beau soleil. Dégustons, absorbons, imprégnons-nous de l’énergie que nous offre la Nature, et conjuguons nos sentiments au présent.

il est tant que je vous quitte pour une promenade au bord de l’Oise que je vois couler depuis ma fenêtre, sur le chemin de halage qui mène à l’Isle Adam, pour goutter à cette nature et inverser le point de vue 😉

Pauline Dumail

 

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *